Solution collaborative et Moi, travailleur pas encore nomade

Cet article fait suite à l’article publié en Décembre sur les modes de travail, réflexions issues notamment des reportages qui ont fleuri sur les médias à l’occasion de la COP 21 ; nous invitons donc tous ceux qui n’ont pas lu le précédent article à s’y précipiter (avec les remerciements de l’auteur !!)

Retours d’expérience de ceux qui ont testé le travail à distance

Cette conférence organisée par la coopérative des tiers-lieux ne voulait pas seulement susciter l’intérêt des personnes présentes sur les nouvelles formes de travail (télétravail et coworking, espaces de lieux partagés) mais surtout faire un retour sur les expériences de ceux qui avaient testé grandeur réelle dans leurs entreprises avec leurs collaborateurs ces nouveaux modes de travail à distance.

Et ces retours étaient très intéressants car là encore plein de paradoxes.

Si le 1° impact du télétravail (et le point qui arrive en 1° dans les avantages) est la diminution des déplacements et donc un gain de temps, un effet positif planète et bien-être (moins de stress), on est souvent étonné des freins qui sont énumérés :

– problème de confiance et inquiétude sur la performance, la productivité de la part des employeurs comme des salariés.

Du point de vue du dirigeant, comment valider que mon salarié est au travail (au sens se consacre à son travail) quand je ne le vois pas dans son bureau …
Du point de vue du salarié, est-ce que mon patron me fait confiance, sait que je travaille ?

– problème de cadrage entre le personnel et le professionnel

C’est une inquiétude que l’on retrouve souvent chez les personnes qui travaillent à domicile.

Comment faire comprendre à mon entourage que je suis là… mais que je travaille c’est-à-dire ne suis pas disponible pour gérer les questions «  maison, enfants… »

Mais aussi comment arriver à décrocher quand j’ai mon outil de travail chez moi ? La tentation est grande en effet d’aller vérifier si on n’a pas reçu un mail … urgent bien sûr à 20h alors qu’on est censé avoir coupé son ordinateur…

– problème d’isolement car travailler à distance c’est souvent travailler seul.

Quid des échanges entre 2 bureaux sur tel ou tel dossier ? ou des échanges informels avec les collègues autour de la machine à café ou pendant le déjeuner ?

Tous ces moments qui participent aussi à fédérer une équipe, à la souder, à éviter la déperdition d’informations.

Autant le problème de confiance ou de la productivité relève du management et d’outils techniques pouvant être mis en place, autant le problème de l’isolement a trouvé sa solution dans le coworking : cette solution de partage d’espace qui permet à la fois d’être « au bureau » c’est-à-dire en mode travail que « faisant partie d’un groupe » au milieu d’autres coworkers, travailleurs indépendants ou salariés qui, tous, sont en recherche d’un lien social, d’un réseau et vont ainsi devenir mes « autres » collègues de machine à café.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous intéressé par ces lieux de travail alternatifs ?

En écartant la faisabilité du point de vue de l’activité, du format de la société, de votre patron etc…

En ne prenant en compte que vos envies personnelles,
– Aimeriez-vous télé-travailler ?
– A votre domicile ?
– Dans un lieu adapté : espace collaboratif/tiers-lieux/coworking ?
– Souhaiteriez-vous tester gratuitement notre coworking ?

Pourquoi ne pas nous donner votre avis via le mini-sondage ci-après :
http://doodle.com/poll/uwtbw9iydap9vq5i