Le nouveau vocabulaire du monde du travail

Auteur : Xavier de Mazenod Dans Vu sur le Web / Zevillage.net

Image neaux mots

Pôle emploi veut devenir « user centric et disruptif », le Medef prône des contrats « agiles »: une « novlangue » a envahi la sphère économique et sociale pour décrire le monde du travail, dont voici quelques beaux spécimens.

Source : AFP – L’Express

Cet article de l’AFP, repris dans plusieurs journaux, présente sur un ton ironique ce qui serait la novlangue actuelle du monde du travail. Il identifie avec beaucoup de justesse le nouveau vocabulaire de l’entreprise, un nouveau passeport pour la modernité.

Certes, nous connaissons tous des spécialistes de la langue de bois qui se sont emparés de ces termes sans vraiment porter les concepts qu’ils recouvrent. Combien de hackatons ou de fablabs lancés juste pour avoir l’air « dans le coup », combien de projets lean, agile, d’holocratie ou d’entreprise libérére lancés pour ubériser les concurrents mais qui se révèlent être des changements cosmétiques ?

Combien de MOOC ou d’expériences de mentorat inversé sensés refondre la formation continue mais qui ne dépassent pas le stade de l’autoformation ?

Sur ces points-là le monde du travail n’a rien à envier à celui de la politique.

Mais, une fois qu’on a bien rigolé à propos de ces abus ridicules et des excès de la mode, on doit bien constater que ce nouveau vocabulaire reflète des tendances réelles à l’oeuvre dans les entreprises et, plus largement, dans tout le monde du travail.

Si l’on veut bien se pencher sérieusement sur ce nouveau champ sémantique, on observera derrière les mots des notions parfois bien ancrées dans la réalité.

Vous remarquerez que dans la liste il manque notre bon télétravail. Bien ringard, il ne recouvre plus la réalité du travail flexible, mais on n’arrive quand même pas à s’en débarrasser ni à lui trouver de remplaçant.

Des idées ?